Jeux de grattage de la Française des Jeux: un parieur se donne la mort

Un cas de suicide causé par les paris sportifs et autres jeux d’argent de la FDJ:

Voilà encore une histoire très rare et qui reste un cas isolé sur l’addiction des jeux d’argent de la Française des Jeux.
Lorsqu’on parle de gros joueur on parle forcément d’addiction et de dépendance aux jeux d’argent.
Un buraliste de l’hexagone partenaire de la Française des Jeux avait l’habitude de voir au quotidien pendant plusieurs années un jeune homme de la vingtaine d’années à parier sur tout ce qui lui passait entre les mains comme: les jeux de grattage, les paris sportifs, les courses hippiques ou encore la loterie nationale.
Par semaine, accrochez-vous bien il pouvez parier jusqu’à 20 000 euros avec une autorisation de crédit par le buraliste qui expliquait à notre protagoniste qu’il lui faisait une avance sur ses gains futurs d’après les explications du père du jeune homme défunt.
Après quelques jours, la pression était trop forte à gérer et les pertes ne cessaient d’accroître et il décida de mettre fin à ses jours.

Addiction et dépendance aux jeux d'argent

Une décision radicale prise par la FDJ:

Avant que l’affaire ne fasse grand bruit, les responsables de la Française des Jeux ont décidé de retirer immédiatement après les faits la licence au buraliste.
Cette sanction ne va pas en restez là puisque notre protagoniste a décidé de porter plainte contre l’entreprise publique détenu par l’État à hauteur de 75%.
Selon lui, la sanction est injustifiée, d’autant plus que le commerçant a averti le parieur qu’il se mettait en danger et pourrez bien causer des tords à sa famille.
Par ailleurs, ce buraliste était le détaillant le plus proche de la région et que par conséquent le parieur n’avait pas d’autre alternative que de miser dans cet unique établissement qui était le plus proche de chez lui.
La Française des Jeux n’a pas voulu s’étendre sur le sujet.

Tags: , , , , , , , , , ,

Comments are closed.